Bonjour/hi, ou quand la polémique arrive par les mots