Une diffusion renouvelée? : Quelques remarques sur le passage à l’imprimé d’un corpus ‘médiéval’