Recensione di Dan Arbib, Descartes, la métaphysique et l’infini (Paris, PUF, 2017)