Quomodo stilla aquae modica : sur une image et les frontières de l’orthodoxie