Byzance ou la rêverie d'arrière-pays chez Yves Bonnefoy